Peut-on courir en toute saison ?

courir en toute saison

Courir, sentir le vent, l’air frais, ou encore les fines gouttelettes de pluie sur son visage. Fouler de ses pieds la terre, les feuilles mortes ou la neige. Il est tout à fait possible de courir, quelle que soit la saison. Cependant, il est important de prendre certaines précautions en fonction du temps.

Courir au printemps

Le printemps est là ! Ce n’est toutefois, pas le moment de se découvrir entièrement. Il faut tenir compte de l’instabilité du printemps. Durant cette saison, d’un jour à l’autre, d’importants écarts de températures peuvent être constatés. Ainsi, même s’il fait moins frais, la vigilance est donc de mise. On s’habille certes moins chaudement qu’en hiver, mais il faut veiller à rester au chaud et prévoir son coupe-vent running.

Il arrive au tout début que la neige soit encore présente sur votre parcours. Pour éviter d’être victime d’aveuglements dus au reflet de la lumière sur la neige, il vous faudra porter des lunettes de soleil adaptées au sport.

Courir en été

Il fait chaud ! Et qui dit course par temps de chaleur, dit forcément transpiration bien au-delà de la moyenne.

Il vous faut un vêtement très respirant qui vous permettra d’évacuer la transpiration et qui ne l’absorbera pas. L’insertion de zones en mesh peut être une bonne idée surtout sous les aisselles. Assurez-vous que les coutures ne sont disposées aux endroits où il y a le plus de frottements. Ça vous évitera d’avoir la peau irritée.

Choisir entre débardeur ou t-shirt, ample ou près du corps, jupe, cuissard ou short. Faites l’essayage et retenez celui qui sied le plus à vos sensations et à votre pratique. Optez pour des coloris clairs.

Pour vous protéger des rayons solaires très ardents en cette période, emportez avec vous une visière ou une casquette. Sélectionnez un modèle conçu pour le sport. Faites de même en ce qui concerne la paire de lunettes. Il faut également vous hydrater comme il faut. N’oubliez donc pas votre gourde et l’accessoire permettant de vous déplacer avec (sac d’hydratation ou porte-gourde). Il ne vous reste plus que la crème solaire pour être fin prêt.

Courir en automne

À l’automne, les températures se font déjà plus fraîches. Il vous faut pour courir par ce temps, des collants de course. Vous pourrez associer ces leggins à un short ou carrément opter pour un pantalon de course en matière respirante.

Des chaussures isolantes et imperméables constituent un must-have pour courir en automne. Assurez-vous que la semelle soit à la fois robuste et confortable. Pour le haut, optez pour un habillement en deux couches. La première absorbera la transpiration tout en laissant respirer la peau. La deuxième est un léger manteau de course coupe-vent en polyester et à col en tube.

Le froid automnal peut être assez dur pour la tête et un rhume est si vite attrapé. Il faut donc la protéger jusqu’aux oreilles grâce à un bonnet.

Courir en hiver

L’hiver est bien installé et les températures ne sont parfois pas tendres. Dans ce cas, ce qui est conseillé pour courir, c’est le système des trois couches.

La couche initiale est celle directement en contact avec la peau. Il doit impérativement s’agir d’un vêtement respirant. La seconde couche permet de vous isoler de la fraîcheur et donc, de vous tenir au chaud. Plus le mercure descend et plus il faudra que cette couche soit épaisse. La troisième et dernière n’est portée que quand il vente, pleut ou neige. Elle est donc à la fois imperméable et coupe-vent. Les teintes sombres sont à préférer, car elles conservent la chaleur.

Faites comme en automne pour le bas du corps. Seulement, cette fois-ci, les leggings sont associés à un pantalon coupe-vent de running hiver. Les chaussettes en laine sont parfaites pour courir en hiver. Elles apportent de la chaleur tout en laissant les pieds respirer.

Choisissez des chaussures de trail imperméables aux semelles crantées et chaînées si nécessaires. N’oubliez pas vos gants, bonnet, cache-cou et cagoule.

.